A Propos d'ALTERNATIVES : Tempête dans un verre d'eau

 

 

A l'occasion de l'alternative du torero Adrien Salenc dans les arènes d'Istres le 14 juin dernier, j'ai publié et donc partagé le tableau des alternatives des Toreros Français depuis le célèbre Félix Robert Alias Pierre Cazenabe.

Je tiens à jour ce listing depuis 1995 (et oui), après avoir organisé avec Evelyne un week end à Fontvieille les 1 et 2 mars 1997 consacrant un siècle d'alternative des toreros français de Félix Robert à Gilles Raoux.

Certains médias annoncent Adrien comme numero 63 ( Michel Volle), voire le numéro 66 (Joël Jacobi), je pense que nous sommes au numéro 65, en accord avec Christophe Chay.

Par respect pour nos toreros de l'hexagone (1), on pourrait la jouer collectif, en croisant nos informations respectives et ne pas vitupérer, voire avancer des assertions, pour affiner cette liste qui fait polémique ( ce n'est pas le but!).

Voici quelques éléments :

Ambroise Brésillon Boudin (Pouly II) prit une alternative le 6 juin 1909 à Arles , le dimanche suivant, il toréa de novillero à Marseille. Le 23 mai 1910, il reprit l'alternative dans les arènes phocéennes du Prado !

Alain Montcouquiol Nimeño I ne prit jamais l'alternative, mais il l'est de cœur !

Ricardo Aguin Ochoa « El Molinero » (25ième), Patrick Villebrun « Patrick OLiver » 55ième, Clément Dubecq «  Clemente » (62ième) sont moins connus de certains aficionados.

 

Le deuxième critère est le lieu de naissance, induisant la nationalité fut-elle double.

Dans ce cas, Francisco Caro (13ième), Constantino Lopes Barniero « Tino Lopes » (21ième), Narcy Llexas « Juan Villanueva » (23ième),El Molinero (25ième), José Manrubia (26ième), André Martinez (41ième), Michelito Lagravère (59ième) sont nés à l'étranger (Espagne, Portugal, Mexique).

Christian Montcouquiol « Nimeño II » (8ième) est né à Spire (RFA), Philippe De Lapeyre Bellaire « El San Gilen » (24ième) est né à Wittlich (RFA) de parents français en cantonnement militaire à l'étranger donc français.

Francisco Leal « Paquito Leal » est né à Oran en 1961, département français à l'époque jusqu'en 1962 (indépendance de l'Algérie).

La critique est aisée, l'art est difficile.

J'attends vos données.

Vamos palante.

 

 

Jacques Lanfranchi « El Kallista »

vendredi 21 juin 2019

 

(1) sachant que cette année 2019 verra les alternatives de Dorian Cantion et de Tibo Garcia.