20. févr., 2019

Retour d'un Week-end en Crau, Par Jacky Nègre

Photo Evelyne Lanfranchi

Retour d’un week-end en Crau et Camargue concocté par Evelyne, Jacques et Laurent.

Nous savions déjà qu’ils savaient recevoir, mais à ce point, qui aurait pu imaginer…. Soleil radieux, presque chaud, qui permit en ce mois de février, de flâner au milieu des troupeaux et de savourer marquisette et autres apéritifs en plein air.

L’hôtel Val Majour de Fontvieille réservé pour l’occasion était des plus confortable. Je sais que certains d’entre nous y ont fait réservation pour la féria de Saint Martin  de Crau.

Notre première soirée s’est déroulée à la mairie de Fontvieille en présence des autorités de la ville pour la remise du « Prix des Jeunes Plumes » décerné par l’Association.

MM. G. Garnier, Maire de Fontvieille, Philippe Caubère, comédien, écrivain et metteur en scène, Alain Montcouquiol, écrivain, Thomas Joubert, Matador de toros, Jean François Nevière, Président de M.A.y.T., Jacques  Lanfranchi remettront prix et nombreux lots au jeune talent Axel Dumond pour sa nouvelle « Le torero amnésique » publiée dans la  revue n° IX de l’Association. MM. Bernard Carbuccia, Jean Luc Couturier, Patrick Laugier, Patrick Chauvin ont honoré de leur présence cette soirée.

La soirée s’est poursuivie par un apéritif au cours duquel certains auteurs ont dédicacé la revue qui trouve au fur et à mesure de ses numéros, de plus en plus de lecteurs. Les adhérents des divers clubs conviés (Mexico Aztecas y Toros, le Club Taurin de Castres et le Forum Taurin Marc Roumengou) ont ensuite regagné l’hôtel où les attendait le dîner.

Samedi matin, visite d’Arles en compagnie du guide d’un jour, Laurent Nagel, qui n’a égaré aucun des visiteurs alors qu’un deuxième groupe se rendait au Musée d’Arles Antique. Evelyne avait pris le soin de convier une guide pour nous accompagner tout au long de la visite.

Vers midi direction la Camargue

Arrivés à la Ganaderia GIRAUD – La tour de Cazeau au Sambuc. Jacques Giraud et sa famille nous y accueillent chaleureusement. Au cours de l’apéritif, pour beaucoup d’entre nous, l’éleveur nous fera partager sa passion du toro de lidia, son but : arriver à faire le toro désiré. Ancienneté 1991, origines   Perez Tabernero, Santa Coloma, Carlos Nuñez, il débute avec 14 vaches et 1 semental. Aujourd’hui, il possède une centaine de vaches et 3 étalons.

Sur la route du retour, Laurent nous invite au coucher de soleil sur l’étang du Vaccarès avant notre arrivée à l’hôtel pour la conférence et le dîner.

Jacques Lanfranchi avait convié pour cette conférence les toreros Baptiste Cissé et Jean Baptiste Lucq, tous deux issus de l’école taurine Richard Milian et ceux-ci ont répondu sans détours aux différentes questions. Ils nous ont fait part de leurs motivations pour envisager un si difficile métier. Ce sera ensuite au tour de Gabin Réhabi, bien connu de nos associations, qui aura à cœur de nous faire part des difficultés rencontrées en qualité d’intermittent du spectacle et de ses projets qui, espérons-le,  lui permettront de vivre de sa passion.  

Le dîner clôture cette belle journée.

La dernière journée se conclue chez Jean Luc Couturier,  finca de  Coste haute à Saint Martin de Crau.

Encore une belle journée au campo pour voir les « Curé de Valverde » et « Concha y Sierra » sur les quelques 200 hectares de la propriété.

Les « Curé de Valverde » acquis en 2012, achat des « Concha y Sierra » l’année suivante, et tout cela est le résultat du fait qu’il ne savait jouer aux cartes ni aux boules (quand mêêêême)… c’est lui qui l’a dit !

Et pour les toros il s’appuie sur les compétences de son mayoral, Jean Pierre Odet et de son conseiller technique, Roland Dupuy.

Nous poursuivrons la matinée par la tienta de deux vaches, piquées par Gabin et lidiées par Baptiste et Jean Baptiste.

Après l’apéritif et le repas il sera grand temps de nous quitter avec une certitude : A quand la prochaine ?....

Bon je sais, je sais, la prochaine fois nous privilégierons le toro dans le campo et un peu moins dans les assiettes….

Merci à tous d’avoir permis de telles journées.