4. juil., 2017

Beau papier de Dany Coeur sur la mort du novillero yucateco Ramiro Alejandro Celis

IL PLEUT BEAUCOUP EN JUIN AU YUCATÁN....

Le YUCATÁN...
La péninsule du YUCATÁN...
Le sud-est du MEXIQUE.
Un quart de la FRANCE et un dixième du MEXIQUE
Un mot qui raisonne dans notre tête, enfin pour ceux qui le connaissent, avec mayas.

Il en avait bien la tête RAMIRO ALEJANDRO CELIS, autrement appelé "EL NIÑO DE DZUNUNCAŃ".
Trop de Z et de U pour qu'on s'en souvienne.

Tout juste vingt-cinq ans, marié et père de deux niños.

Il vient de mourir à l'hôpital général "Agustín H'Orań de Merida des suites d'une cornada interne qui avait causé de graves lésions aux poumons occasionnées par une fracture des côtes.
Ça fait mal les côtes et il faut attendre que ça se répare tout seul.
Normalement on n'en meurt pas.
Mais il avait mal si mal RAMIRO.
Mais il souffrait tellement RAMIRO...
Là-bas, pas de Docteur Scheiner pour comprendre...

Il est mort.
Ici personne en a parlé.
Il est plus interessant de polémiquer sur le dernier toro indulté dans les arènes de NIMES...
Le lendemain trente couvertures sur SIMON, c'est vrai que SIMON, il est plus vendeur que RAMIRO.

Voilà, je n'ai que mon petit blog pour vous en parler.
Il était jeune, il avait commencé à treize ans juste pour ne pas creuver de faim, car on crève encore de faim sur les plateaux du YUCATÁN, loin si loin de notre NÎMES.

Je pense à lui...

D.C.