28. mai, 2018

Las Ventas, 27 mai 2018, des tigres mansos de Dolores Aguirre

Pour information des membres de MAyT, à Madrid, hier dimanche 27 mai 2018, s’est déroulée une corrida dont le cartel était le suivant :

Arènes aux 2/3, vent frais

6 toros de Dolores Aguirre ( procedencia Conde de la Corte/Atanasio Fernandez )

 

 

Ruben Pinar

Jose Carlos Venegas

Gomez del Pilar

 

La reseña se trouve dans les rubriques et sur les sites taurin et je veux citer Aplausos comme exemple (https://www.aplausos.es/noticia/44058/noticias/tres-heroes-en-las-ventas-ante-una-correosa-corrida-de-dolores.html ) qui titre «  Trois Héros à Las Ventas devant une corrida corriace de Dolores Aguirre » et je ne la reprendrais pas. Néanmoins, il convient de signaler que sur la corrida, lourde et armée, âgée, le troisième toro ( Gomez del Pilar ) était manso perdido et méritait les banderilles noires, trois autres étaient mansos,  les deux restants avec genio et sentido  très dangereux. L’ambiance très stressante plongea le public dans la crainte mais n’a pas entamé la détermination des toreros et leurs lidias furent exemplaires. José Carlos Venegas, qui a affronté des Saltillos, des Cuadri, des Miuras, des Dolores Aguirre et que sais-je encore n’a jamais démérité.

Les trois commentateurs de télévision assurant la retransmission ont dit, comme un seul homme à la fin de la course, « il faudrait absolument revoir très vite ces garçons car ils ont pris beaucoup de risques et n’ont pu s’exprimer devant ces tigres mansos ! »

Cent fois sur le métier remet ton ouvrage : je pose la question de savoir pourquoi nous avons eu à Vic, un Sebastien Ritter, bien trop tendre pour ce type de bétail, et que Venegas est resté au placard alors qu’il méritait oh combien d’être revu…

Je rappelle à nos lecteurs que Jose Carlos est apodéré par M.Campillo pour l’Espagne et que son représentant en France se trouve être M. Michel Benito, membre de MAyT.

 

Bernard ARSICAUD