photo 1

 

 

JANVIER LE MOIS DU BLANC

 

 

Je ne vais pas me substituer à la vente par correspondance du linge de maison, draps et autres sous vêtements des établissements Blancheporte, Damart et autre Daxon.

Juste un petit voyage dans le monde de la couleur blanche, partie intégrante de l'Univers et de la Tauromachie.

C'est la plus lumineuse des teintes de gris ! Et la somme des trois primaires (Rouge, Bleu, Vert).

Il faut lui rajouter du bleu (azurage) pour faire une lessive « qui lave plus blanc que blanc ».  Elle carrelle certains lieux de la maison : c'est le coloris du propre.

D'une manière plus romantique, son irisation donne l'arc en ciel, des fins d'orage.

C'est aussi le passage de la nuit à l'aube, de la Vie à la Mort.

En Afrique, en Asie, en Inde , elle symbolise le deuil, car elle annonce la renaissance. (1)

 

Elle est l'emblème de la pureté, les religieuses novices (avant les vœux) la portent, comme les mariées, les enfants lors du baptême.

Signe de Justice : on peut devenir blanc comme neige (avec un bon alibi) ou blanchir de l'argent sale.

Les marches blanches sont organisées après des crimes dont les enfants sont victimes.

Le carré blanc incrusté dans les images de télévision, signifiait des émissions pour adultes (2).

La descendance des rois, jusqu’à l'age de 7 ans avait des vêtements immaculés, censés leur porter chance. Ils pourront à partir de cet anniversaire devenir des blanc becs, sauf Blanche Neige qui troqua en 2012, son statut de princesse, contre celui de Torera ! Dans le film Blanca Nieve de Pablo Berger.

Les représentations de la Vierge (Immaculée Conception) sont ainsi coloriées, les Vierges à l'enfant sont teintes en bleu.

La classification ethnique courante au XIX ième siècle en Europe fit de cette couleur de peau une théorie racialiste.

Pourtant, l'homme blanc ne l'est pas, il est plus clair, si l'albinos est sacré en Afrique, un terme désigne la couleur de l'européen : Yovo.

Par équité, elle est la teinte universelle des suaires, des ossements, des tenus des revenants, et des cheveux vieillissants.

Seule sur la bannière des rois, elle cohabite avec l'or sur le drapeau des papes.

Le blanc et or est généralement celui du costume d'alternative. Rite de passage de novillero à matador de toros, elle évoque l’espérance dans ce doctorat.

Elle est considérée comme le coloris des techniciens, par opposition aux costumes rouges des belluaires, ou vert des toreros austères.

Luis Miguel Dominguin fit le paseo ainsi vêtu (hors alternative) dans un costume créé par Pablo Picasso à Las Palmas (Grande Canarie).

Angel Teruel et Palomo Linares affectionnaient cette couleur.

Morante de La Puebla aussi, il défila ainsi à Jerez en 2003. Edgard Garcia « El Dandy » torero colombien porte une montera blanche.

 

photo 2

 

Elle reste une teinte dominante sur la tenue des raseteurs, aujourd’hui elle est accompagnée par le nom de famille et les sponsors.

Le blanc comme un linge (livide) s'arbore sur le visage dans certains « paseos » ou « capelado ».

 

Teinte des façades dans les pays du pourtour méditerranéen, elle réfléchit la chaleur (blanc d'Espagne, blanc cérusé).

Elle est la marque des villages andalous (pueblo blanco) et le nom ou apodo des certaines villes : Casablanca, Alger la blanche, voire des noms de famille : Maison Blanche, Casabianca (corse)...

La robe des toros est généralement noire (3). Le terme berrendo (tacheté) évoque une cape blanche sous tachée de couleur : berrendo en negro. La référence exacte pour la teinte « ensabanado » (sabana étant le drap de lit).

Dans la mémoire des aficionados, vivent toujours les toros blancs célèbres. Celui de Antonio Chenel Albaladejo « Antoñete » , el del blanco mechòn . Atrevido le 27 mai 1966 à Madrid, une oreille qui valait un rabo , ou Campesino lidié par Luis Francisco Espla à Pampelune le 9 juillet 1985 ( deux oreilles, un rabo).

 

photo 3

 

Après ces Osborne ; les Veragua de Tomas Prieto de la Cal, les Miura portugais de Fernando Pereira Palha ; les patas blancas de Barcial.

Sans oublier, le mythe publicitaire des routes espagnoles qui s'offre pour son 60ième anniversaire une surligne de blanc pour la nuit.

Les débuts de saison se signent par une poignée de mains entre les toreros et les fondés de pouvoir (apoderados) : un blanc seing, une carte blanche, un chèque en blanc...

Tout peut finir en Justice en fin de saison (autre symbolique de la couleur).

Je n'ai pas eu l'angoisse de la feuille blanche, ça se fête : un blanc, un blanco, un branco, un bianco ?

 

 

Dimanche 27 janvier 2019

Jacques Lanfranchi « El Kallista »

 

  1. en milieu médical hospitalier (réanimation) , la couleur blanche réfère l'oxygène.

  2. Il fit son apparition à la télévision française le 25 mars 1961 pour la diffusion du Film « Riz amer » (1949), le short de la repiqueuse de riz Silvana Mangono était trop moulant.

  3. Les animaux blancs sont sacrés, mais ils peuvent être sacrifiés, l'affiche de la feria d'Arles en septembre 2016 était l'enlèvement d'Europe par un toro blanc (Zeus).

Bibliographie

  • Histoire et Symbolisme des couleurs , J Peyresblanques Inrs 1998

  • Science de la couleur , Robert Sire, Marseille Chalangon 2009

  • Toros n°1927-1928 A Vandenheede mai 2012