AUTOROMACHIE, deux ou quatre roues ?

 photo 1 carosse

 

 

AUTOROMACHIE, deux ou quatre roues ?

 

 

 

En 1818, Karl Drais donne l’appellation Vélocipède à son engin ( nommée aussi draisienne) , par abréviation cela deviendra le vélo, puis la bicyclette.

Cinquante ans plus tard, la direction des arènes de Nîmes programme un jeune beaucairois qui pratique l'attente au fer sur deux roues, il sera répété le dimanche 20 juin suivant.

 

photo 2 velocipede

En 1879, Monsieur Latine torée un novillo (emboulé) à Barcelone sur deux roues.

En 1895, c'est la plaza rhodanienne qui voit la pose de rejon à vélo par un ex-novillero (sic) vivant à Chateaurenard.

En 1916, le nouveau monde, dans l'enceinte « El Toreo » à Mexico applaudit Augustin Alarcon qui pose les bâtonnets à un novillo de Tenguedò.

 

photo 3 mexico

 

Cette suerte sera répétée très souvent dans le toreo comique notamment par Albert Clavel et Robert Tarditi, arlésiens bon teint dans les années 60 et 70.

 

Vingt ans plus tard, les deux roues se motorisent.

Le catalan Pablo Atsera dont l'apodo Aresta est l'anagramme de son nom de famille, va poser banderilles et rejon en 1932 à Madrid et Arles dans les années 1940.

 

photo 4 moto

 

La plus belle conquête de l'homme après le cheval fait son apparition : l’automobile.

 

Le précurseur est le valencien : Don luis Aguado, il est sous les ordres de Llapisera (Rafael Dutrus Zamora) dans la troupe « Los Ases ».

 

Le sommet est atteint le 16 août 1934 à Jaliva avec deux voitures en piste (por collera) !

Un autre ase du volant est Victor Carrasco, lui est madrilène, son prototype s'appelle Jaca Metalica, avec un mini peto sur l'aile arrière.

 

photo 5 voiture

 

Il va toréer à Madrid, Colmenar Viejo etc... de 1940 à 1946.

Il descendait de son véhicule pour le troisième tiers.

 

Le sommet sera atteint avec un bateau motorisé : un barreur et un harponneur de bétail cornu à la proue.

 

De nos jours, on voit des mini-motos avec les spectacles comiques type « El Bombero y sus enanitos ».

 

photo 6 mini moto

 

Merci à Jean Michel Dussol pour le titre dont il est l'inventeur !

 

 

A la mémoire du Lieutenant Colonel de Gendarmerie Arnaud Beltrame

 

Samedi 24 mars 2018

 

Jacques Lanfranchi « El Kallista »

 

photo 1 , 3, 4, 5, 6 collection privée DR

photo 2 collection Jean Claude Lassalle DR