4. mai, 2017

FLAC ON A LES DEPENSES QUE L'ON PEUT, Par CHF

 
Anne Sainclair, la journaliste star des années passées, et épouse infortunée du plus connu des clients de la chaine Sofitel, est la rdirectrice de rédaction du Huffpost un blog journal issu du Huffington post Américain. Ce blog fonctionne avec des fonds américains et le journal le monde...en Espagne c'est “le Pais“ qui a mis des europesetas (si, si j'ai regardé le débat hier soir). Ce journal joue sur le sensationnalisme et les “maronniers“ et comme le midi libre par exemple sert la soupe régulièrement aux anti taurins. Hier sur les pages de ce blog j'ai vu une Pub réalisée par un site connu anti taurin LA FLAC avec l'excellente agence Parisienne de communication BETC (celle qui fit les bébés EVIAN par exemple)
Sur le clip vidéo, Le matador torèe un Vélociraptor, pour bien montrer l'archaisme de la corrida. Les images sont justes et LA FLAC qui a traduit le pitch du film en plusieurs langues en demande sa diffusion à tous ceux qui les fréquentent. Le coût d'un tel clip doit valoir plusieurs milliers d'euros et a été parfaitement réalisé, il en est même saisissant.
Si j'étais un peu cynique, je dirais que combattre un Vélociraptor serait un exploit quasi surhumain, car cet animal était vif, rapide et probablement le plus intelligent des dinosaures (il communiquait avec ses congénères et chassait en bande)...seule sa dangerosité peut avoir un lien avec un véritable toro de combat.
Au moment ou la catastrophe de la “domecqstication“ fait rage (lire les comptes rendus de Valence, Seville, et tous les papiers depuis le début de l'année) et que les communicants taurins passent leur temps à commettre des clips ineptes (voir celui de Morante) la tauromachie ne cesse plus de sombrer par “manque d'incertain“ (ces deux derniers termes empruntés à Jacques Brel). Les appels répétés des professionnels des arènes à “soutenir la cause“ et qui nous collent les mêmes cartels (en commençant par les novilleros) et les mêmes toros restent vains, en résumé, on en marre d'être pris pour ce que nous ne somme pas...la cause à défendre doit être défendable.
Le seul bémol est que lors de la féria de St Martin de Crau, pour des raisons que je n'évoquerais pas ici, j'ai du me rendre une partie de la nuit et du lendemain à l'hôpital d'Arles ou le personnel s'est montré, humain et merveilleusement professionnel. J'y ai vu la salle d'attente réservée aux enfants et offerte à l'hôpital par Corrida France et Juan Bautista, vous voulez que je vous dise: “on a les dépenses que l'on peut“
CHF