4. févr., 2017

Communiqué de l'ONCT

La communauté taurine française a été victime cette fin de semaine d’un envoi de lettres piégées de lames de cutters chez plusieurs de ses membres.

 

Cette nouvelle radicalisation d’un mouvement connu pour ses actions violentes s’explique par l’échec des manifestations anti taurines organisées en France en 2016, et fait suite à la vague de violence constatée à Bogota la semaine dernière, où des pères de familles, leurs enfants, et des personnes âgées ont été physiquement agressés lors de la ré ouverture des arènes.
L’Observatoire National des Cultures Taurines, dont le trésorier a été blessé en ouvrant un de ces courriers, condamne avec la plus grande fermeté ce lâche attentat commis par un mouvement qui prétend lutter de manière pacifique pour la « libération animale ».
Les premières plaintes ont été déposées à Arles, Bayonne et Bordeaux, afin qu’une enquête soit diligentée et des poursuites pénales engagées.
L’ONCT assure les victimes de sa solidarité et mandate ses avocats pour que les coupables de cette lâche agression soit identifiés et condamnés.

(communiqué)