9. déc., 2017

Présentation du livre des éleveurs de toros de combat

A l'hôtel Solenca, à Nogaro, ce jour à 19h00 s'est tenue une réunion regroupant les éleveurs de toros de combat français et quelques empresas et aficionados. Des matadors de toros et novillos étaient également présents : Richard Milian, Thomas Dufau et Baptiste Cissé. L'auditoire, relativement important, a découvert ce livre sur les élevages français qui ma foi est assez bien fait et semble très intéressant. Les éleveurs, qui fournissent un travail énorme et souvent tirent le diable par la queue, ont besoin de reconnaissance et les médias de communication ne se penchent pas assez sur leur labeur. Et pourtant sans toros pas de corridas.

Les exemples ne manquent pas pour prouver que ce type d'élevage fait la part belle aux animaux. Des vaches d'une vingtaine d'années continuent à procréer dans certaines ganaderias ainsi que des sémentals d'une quinzaine d'années. Ce type d'argument est irréfutable pour prouver la différence avec l'élevage industriel, quand on sait qu'en élevage pour la viande un taureau est tué à 18 / 20 mois et qu'une vache à lait l'est vers quatre à cinq ans ! Ensuite si la procréation peut se maintenir jusqu'à ces âges avancés, la qualité et les conditions d'élevages ne peuvent qu'être apropriés afin ques les animaux soient "choyés" et se sentent bien.

La soirée a donc comporté la présentation du livre par Patrick Laugier, Président de l'association des éleveurs de taureaux de combat français, puis un projet de film sur le même sujet a été évoqué. Ensuite Pierre Vidal a présenté son film "les quatre saisons d'un éleveur" qui présente l'élevage de Jean Louis Daré à Bars ( 32 ).

Une collation avec repas forts sympathiques ont ponctués la soirée.

Photo et article : Bernard ARSICAUD