22. janv., 2017

Vent de liberté sur Bogota (Colombie)

Un vent de liberté souffle sur Bogota

Les arènes de Bogota verront dimanche le retour des toros après le règne du despotisme et les intrigues, manipulations et pressions  révoltantes de voyous  de la part du maire de Bogota Gustavo Petro (ex-membre des FARC)  et des anti-taurins colombiens qui ont sévi depuis trop longtemps. Rappelons que les toreros ont mené des grèves de la faim et ont été jusqu’à se coudre les lèvres en protestation des agissements coupables et des traitements allant jusqu’aux malversations physiques inadmissibles dont ils ont été victimes (des gros bras ayant été recrutés par eux pour frapper les toreros).

Une grande victoire se dessine donc sur l’arbitraire et la dictature de la pensée unique. Puisse-t-elle faire tâche d’huile afin qu’une fois pour toutes on accepte enfin la diversité et que l’on laisse libre cours à une passion légale, même si on n’en comprend pas les tenants et les aboutissants.

Bernard ARSICAUD