Assez de violences antitaurines !!!!!!!

Attentat meurtrier  aux arènes de Bogota.

 

On reste interdit devant tant d’esprit criminel. Hier à Bogota  une bombe déposée dans un transformateur électrique à portée immédiate des arènes de la  capitale colombienne rouvertes tout récemment a explosé faisant  un mort et 30 blessés dans le personnel policier chargé de protéger le public qui se rendait aux arènes.

 

Vous avez bien lu, il ne s’agit plus de vieilles filles s’époumonant à crier des slogans insultants pour le public des corridas, il ne s’agit même plus de traiter d’assassins les toreros, y compris les toreros morts par la corne de leur adversaire.

 

La volonté de tuer est désormais entrée dans les pratiques de l’anti taurin.

 

Alors se posent des tas de questions dont la première ne peut être tout à fait écartée. Rappelez-vous la longue très longue bataille entre l’ancien maire de Bogota Gustavo Petro et la Cour constitutionnelle de Colombie. Après moult délibérations et jugements, l’ordre avait été donné par la C. C. de rouvrir l’arène de Bogota pour la rendre à son activité légale première, celle d’y donner des spectacles taurins,  novilladas et Corridas. Cette année la réouverture a eu lieu, enfin après toutes les tentatives possibles d’intimidation du public ou des toreros, attaques musclées d’aficionados sur le chemin de la plaza de Toros, menaces, blessures infligées aux jeunes toreros pendant la période d’attente et leurs grèves de la faim menées avec courage pendant la prohibition.

 

Tout cela n’a pas suffi. Le déchainement des antis a été plus fort que tout et hier  c’est à l’explosif que les choses ont continué.

 

Qui a pu faire cela ? Une secte d’anti taurins  genre Peta ? des animalistes aveuglés par leurs théories fumeuses héritées de Peter Singer ?

 

Ne pourrait- il pas s’agir, encore et toujours, d’une collusion entre les résidus des FARC de Gustavo Petro l’ex maire,  et les anti taurins ?

 

A qui profite le crime ? Aux deux, sans aucun doute. L’enquête osera- t- elle aller jusqu’au bout et dénoncer et punir les coupables ? Tous les coupables ?  Il s’agit maintenant de meurtres.

 

 Depuis des années et des années nous disions que cela allait se produire un jour, au gré de circonstances  politiques favorables. Les nervis, les idéologues obscurantistes et les meneurs savent très bien monter leurs coups, faire peur, terroriser  est devenu la méthode de quiconque désire faire taire l’autre et le priver de sa liberté.

 

Il faudra observer de très près tout ce qui va se dire et se faire à Bogota après cet évènement.

 

Il faudra aussi surveiller de très près l’attitude de nos responsable politico juridiques, de manière à empêcher que le dérapage se produise chez nous… glissant de la manif d’insultes aux tentatives d’incendie, des envois de lettres piégées avec des cutter ou des lames de rasoir  aux tentatives de meurtres, allez donc deviner ce que les esprits malades de ces activistes vont bien pouvoir inventer.

 

Il ne faudrait pas qu’à la faveur d’évènements nationaux dits majeurs, comme la campagne éléctorale des présidentielles, on regarde seulement du coin de l’œil ce qui est une entrée terrifiante dans des pratiques  anarchistes.

 

Allons aux arènes, soyons fier de notre passion.

 

 

 

JFN 

 

 

Mexico Aztecas Y Toros